Qu’est-ce qu’une énigme ?

Publié le par jordan sarralie

Qu’est-ce qu’une énigme ?

L’étymologie du mot énigme dérive du latin

En résumé, l’énigme serait donc un discours de choses qui paraissent évidentes, maisvolontairement obscurcies pour que la raison s’y perde, et que l’on propose d’expliquer dansle simple but de l’exercice et du divertissement de l’esprit.

oenigma emprunté au grec ainigma qui signifie obscur. Le dictionnaire de l’académie précise que c’est une description d’une chose par des qualités qui lui conviennent mais qui sont indiquées d’une manière assez ambiguë pour la déguiser et la rendre moins facile à deviner.

L’énigme au fil des siècles

Énigme est à l’origine un mot masculin, mais elle fut tellement apparentée à une devinetteque c’est tout naturellement qu’elle endossa le genre féminin.

La plus plus connue des énigmes est sans nul doute, celle posée par le Sphinx à OEdipe :
“ Quel est l’animal qui marche à 4 pattes le matin, à 2 le midi et sur 3 le soir ? “.  

Tout le monde connaît la réponse qu’OEdipe formula et qui lui permit de garder la vie sauve 
Même s’il paraît impossible de dater précisement l’apparition des énigmes, nous savons qu’elles existaient déjà dans l’Antiquité. Le plus ancien et sûrement le plus célèbre livred’énigmes est la Bible. En effet, les interprètes de la Bible comptent soixante douze énigmesdans Isaïe, trente quatre dans Jérémie, douze dans Ezéchiel.

Par la suite, seuls les princes et les philosophes avaient le privilège de résoudre les énigmes,le peuple ne leur semblant pas assez érudit pour s’adonner à cet art. Ainsi, en France, les troubadours allaient de village en village, compter des énigmes pour divertir le peuple, qui,l’esprit occupé par la recherche de la solution, oubliait la misère et la famine, l’harassant travail imposé et l’accablement des impôts et redevances dus au Seigneur. Pour celui qui trouvait l’énigme, c’était, pour un court instant la gloire, les honneurs et la reconnaissance.

Puis on en vint à organiser des concours d’énigmes dotés de lots. L’engouement était tel qu’un premier recueil d’énigmes écrit pas Alexandre Sylvain vit le jour en 1582. Et c’est au XVII jeu de l’esprit seulement destiné à rompre le quotidien d’une vie parfois trop monotone.

Un seul chemin vers la solution ?

Une personne à laquelle on propose une énigme, va opter pour une solution correspondant à sa propre définition des choses. Elle associe des idées et des images qui font référence à une expérience personnelle. Nous avons tous ce raisonnement simpliste qui nous emmène naturellement vers une réponse, qui, dans la plupart des cas, est erronée. Sauf si, conscient du piège ou averti du raisonnement à suivre, notre bon sens prime et nous mène vers la solution.

Le problème, lorsque l’on cherche à résoudre une énigme, est plus lié à la perte de patience qu’à notre réelle capacité à raisonner. Cet ouvrage permet de prendre conscience que le cerveau est bien souvent “ programmé “ selon un seul mode de rélexion, et que le chemin vers la solution n’est parfois pas celui que l’on avait imaginé.

En tentant de résoudre toutes sortes d’énigmes classées selon plusieurs catégories, vous pourrez entraîner votre esprit à comprendre autrement et de manière ludique.

Publié dans pourquoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article